© ©otvillard De Lans Bouquetin Col Vert

La faune à observer cet été

Cette magnifique nature qui nous entoure est remplie de vie. Retrouve une petite sélection des animaux qui habitent nos montagnes du Vercors et découvre quelques infos sur eux.
💡 On te révèle même quelques lieux pour les apercevoir sur Villard de Lans et Corrençon.

Publié le 3 mai 2022

La dodu des montagnes

La plus emblématique (voir la plus mignonne) des animaux de nos montagnes est bien la marmotte. La plupart du temps, tu entendras la marmotte avant de l’apercevoir, grâce à son sifflement 🎶. Avec ses bonnes joues, sa démarche un peu pataude et sa queue fluffy, la marmotte est facilement reconnaissable! Ouvre grand tes oreilles et reste attentive aux boules de poil qui courent dans les pierriers.

le savais-tu ?

La marmotte hiberne 6 mois dans l’année (d’octobre à mars)!


La poule des neiges

Si tu as un trèfle à 4 feuilles, c’est le bon moment pour le sortir car il faut être plutôt chanceux pour croiser un tétras-lyre. 🍀 Les dérangements liés à notre exploitation de la montagne ont réduit considérablement la population de cet animal de montagne. Cette jolie petite poule des neiges creuse un tunnel pour s’abriter pendant l’hiver, ce qui rend sa rencontre encore moins facile. Au bord des pistes, tu croiseras régulièrement des panneaux d’interdiction de passage car il s’agit de lieux pour les protéger, merci de les respecter.

  • Taille et poids

    De 49 à 52 cm et entre 0,9 à 1,3kg

  • Que mange le tétras-lyre ?

    Comme la marmotte, le tétras-lyre est végétarien. Il se nourrit essentiellement de graines, de fleurs, de bourgeons.

  • Où voir des tétras-lyres chez nous ?

    Quelque tétras-lyre sont présents sur nos montagnes, mais pour les apercevoir, nous n’avons pas de localisation à te recommander. De plus, dans l’objectif de les laisser tranquille, il faudra surtout jouer sur sa chance pour en croiser.

le savais-tu ?

Les mâles font leur plus belle danse nuptiale, assez spectaculaire, pour séduire les femelles !  🕺


L'acrobate des sommets

En restant discret et attentif aux alentours, le bouquetin est moins timide. Reconnaissable grâce à ses grandes cornes et souvent en groupes, il est facile de le repérer de loin. On peut partir en randonnée dans l’objectif d’en croiser quelques-uns et ne pas en voir un et faire une autre sortie et tomber nez à nez avec ses impressionnants animaux. 🐐

le savais-tu ?

Au XIXème siècle, le bouquetin a failli disparaître, mais grâce à la création de différents parcs nationaux et une réintégration dans son milieu naturel, la présence du bouquetin est maintenant assurée.


La petite chèvre des crêtes

Plus petit que le bouquetin, le chamois se différencie par des petites cordes noires et des bandes foncées allant du museau aux oreilles. Plus peureux, il est plus difficile à observer. Rester toujours à bonne distance pour pouvoir en profiter le mieux. Très agile et rapide, le chamois se déplace sur les parois rocheuses sans difficulté !

  • Taille et poids

    De 1m20 à 1m30 de long  – de 24 à 50kg

  • Que mange le chamois ?

    Le chamois est également herbivore : herbe, fleurs, lichen, mousse et rameaux.

  • Où voir des chamois chez nous ?

    Moins présent en nombre sur nos montagnes, tu pourras en voir de loin depuis le Sentier Gobert. Surveille les pierriers et reste attentif aux bruits d’éboulement 😉

le savais-tu ?

Le chamois est capable de faire des sauts de plus de 2m de haut, 6 m de longueur et des pointes de vitesse de plus de 50km/h.

Les 5 règles d'or

1- ESSAYONS DE SORTIR LE MOINS POSSIBLE DES CHEMINS
Ne pas faire de hors sentier permet de préserver des zones de tranquillité pour
les animaux de montagne, de limiter l’impact sur la fl ore et l’érosion des sols.

2 – RESPECTONS LES SITES DE REPRODUCTION
AUX PÉRIODES SENSIBLES
en évaluant la vulnérabilité des animaux selon leurs besoins (rut, mise bas,
recherche de nourriture, zone de repos) et les conditions météorologiques
(hauteur de neige, température) grâce à l’échelle de perturbation
de la faune en hiver.

3 – N’ESSAYONS PAS DE NOUS APPROCHER
Lorsque nous apercevons un animal, laissons-lui le temps de fuir
tranquillement et n’essayons surtout pas de nous approcher. C’est
d’autant plus le cas lorsqu’il s’agit d’une femelle avec son ou ses petits.

4 – SOYONS DISCRETS…
Évitons de faire trop de bruit et soyons vigilants et observateurs,
on peut souvent éviter de déranger simplement en ayant repéré
l’animal au loin.

5 – SOYONS VIGILANTS AVEC LES CHIENS
Les chiens sont perçus comme des prédateurs pour
la faune sauvage, ils peuvent causer l’abandon du nid
ou des jeunes. Evitons de sortir avec un chien pendant
la période sensible ou tenons-le en laisse.